jeudi 24 février 2011

Folquet de Marseille

Folquet de Marseille (en langue d'oc Folquet de Marselha), connu aussi sous le nom de Foulques de Toulouse (v.1155 - 1231), est issu d'une famille gênoise établie à Marseille. Après avoir été marchand et troubadour, il fut moine de l'ordre de Cîteaux, puis enfin évêque de Toulouse.

Son implication dans la croisade où il se rallie à Simon IV de Montfort, lui a valu une réputation de traître, due à l'auteur anonyme de la deuxième partie de la Chanson de la Croisade albigeoise.

C'est un bienheureux vénéré le 25 décembre.

Biographie

C'est un grand troubadour à l'œuvre puissante, reconnu dans les cours de Barcelone, Toulouse et Provence, lorsque son amour déçu pour Eudoxie de Montpellier le conduit à prendre l'habit de moine avec le projet de se retirer du monde, en 1195, date de son dernier poème. En 1201 il est nommé abbé de Thoronet; puis évêque de Toulouse de 1205 jusqu'à sa mort. C'est le seul appui que les légats pontificaux ont trouvé parmi les clercs et aristocrates du Midi pendant cette terrible répression d'une hérésie populaire. En 1207, il prend part au colloque de Pamiers, dernier grand débat contradictoire entre les cathares et l'Église catholique.

Par la suite, son personnage paradoxal de poète ayant trahi à cause d'un amour déçu reviendra dans les complexes élaborations de l'amour courtois que continuent de composer les troubadours pendant le siècle d'écrasement de la culture du Midi, sur le thème de la folie amoureuse, des accords et discords entre la forme poétique et la conduite morale, où sa silhouette revient fréquemment.

Avec Saint Dominique, il lutta contre l'hérésie cathare et assista à la fondation des premiers monastères du futur Ordre des Prêcheurs, y compris Prouille.

En 1229 il fut parmi les fondateurs de l'université médiévale de Toulouse.

Il est un bienheureux vénéré le 25 décembre.

François-Juste-Marie Raynouard a publié quelques-unes de ses poésies.

Source : Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Folquet de Marseille de Wikipédia en français (auteurs)

2 commentaires:

  1. Un bonjour mémoriel peut-être !

    Je viens tout juste de découvrir ce site en passant par " Mes trucs pour Blogger " de Waldorf et Statler. Leur site m`est des plus utiles étant donné mon implication de manière autodidacte afin de gérer mes sites. Gratitude à eux !

    Tout ça pour vous dire que lors d`un voyage initiatique en 1996, j`ai visité et escalader une certaine quantité de châteaux Cathares et de ruines. Parce que finalement, j`ai contacté la mémoire d`une ancienne vie Cathares dont mon affection profonde pour ce peuple.

    Pour cette raison, je voulais vous saluer si jamais vous avez aussi cette chance. "Cathare un jour Cathare toujours "...en ce qui me concerne.

    Vibratoirement vôtre,

    Célestine,

    http://svcelestineblog.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. una historia muy bonita..y curiosa, el amor siempre lo trunca todo.

    RépondreSupprimer